Anestezia epidurala: tot ce trebuie sa stii in avans | Comentarii articol

Comenteaza / Pune o intrebare

Ultimile 82 comentarii

  1. Angela
    Angelatrimis la 11/10/2004

    prosti prosti...In ziua de azi trebuie sa fii nebuna sa nasti fara anestezie epidurala.Sa treci prin toate durerile insuportabile,sa stai ore in sir cu contractii,sa te tavalesti pe jos de durere...In 2004?Viitoarelor mamici ascultati o deja mamica care a nascut cu anastezie epidurala si caruia nu i s-a intamplat nimic de genul forceps, picioare amortite cateva zile,si mai stiu eu ce grozavii ati mai citit in articolele anexate.Cu o anestezie epidurala bine facuta o mamica simte absolut tot, mai putin durerea, care dispare in totalitate.Totul depinde de anestezist asa ca atentie in mana cui puteti incapea.

    Raspunde la acest comentariu
  2. Cristiana
    Cristianatrimis la 4/9/2004

    Trebuie sa nasc peste o saptamana. Am ales nastere normala cu anestezie peridurala. Chiar nu mai stiu ce sa cred despre aceasta anestezie si daca sa merg pe aceasta cale. Poate putei s ma ajutati

    Raspunde la acest comentariu
  3. Octavian Simion
    Octavian Simiontrimis la 25/7/2004

    Sotia mea a nascut prin cezariana cu anestezie peridurala in data de miercuri 21.07.2004 si inclusiv azi 25.07.2004 este tintuita la pat cu dureri groaznice de cap care apar in momentul in care doreste sa se ridice din pat si de cele mai multe ori si cand sta intinsa. Ni s-a recomnadat cafea cu coniac si cate o pastila de cofedol. Degeaba. Ni s-a spus ca trebuie sa avem rabdare dar deja ea este cu psihicul la pamant intrucat nu poate ajunge sa vada copilul. Astept daca se poate un raspuns din partea specialistilor care viziteaza siteul dvs. Multumesc foarte mult.

    Raspunde la acest comentariu
  4. alina
    alinatrimis la 20/6/2004

    Ma bucur ca acest articol a pus tema efectelor negative ale epiduralului dar vreau sa spun ca parerea mea este ca sunt foarte exagerate.Daca anestezistul care aplica epiduralul are experienta necesara sa il aplice corect marea majoritate a femeilor nu au nici un efect negativ.Eu trebuie sa nasc cam in 2 luni si nici nu ma gandesc sa nasc fara chiar daca imi va lungi travaliul ceea ce nu cred. Daca e sa ai un travaliu lung il ai oricum.In cel mai rau caz am auzit ca unele femei au dureri de cap catava vreme in urma aplicarii incorecte a epiduralului.As vrea sa mentionez ca momentan sunt in canada iar aici epiduralul este un ajutor foarte des utilizat. Daca vrei sa nasti fara el atunci zice lumea ca esti nebuna.Daca ar fi asa de periculos cum il face articolul acesta sa sune nu ar fi folosit deloc aici,doctorilor le-ar fi frica sa nu fie dati in judecata.

    Raspunde la acest comentariu
  5. Anca
    Ancatrimis la 27/5/2004

    Am toata admiratia pentru cele si cei care scriu si administreaza paginile "desprecopii". Sunt foarte utile si bine scrise (mai ales cele legate de "mami"). Ar fi foarte util sa aflam unde mai putem gasi articole similare, as sugera o pagina de "link-uri". Personal, ma intereseaza si cele in franceza si engleza. Este o practica obisnuita in tarile civilizate, mai ales in domeniul medical, sa iti bazezi afirmatiile pe articole din revistele de specialitate. Am avut sansa sa cunosc destul de aproape, la fata locului as putea spune, cum se petrec travaliul si nasterea in doua spitale din SUA. Este vorba despre un spital universitar si un spital comunitar dintr-un orasel de 20.000 locuitori. Spre surpriza mea, lucrurile se petrec practic identic. La cursurile despre "scoala mamei" regula este sa participe si viitorii tatici. Este invitat si anestezistul, care prezinta optiunile pentru controlul durerii, insistand asupra analgeziei epidurale pentru nasterea vaginala si asupra anesteziei spinale, epidurale sau generale pentru cezariana. Acesta vorbeste si despre riscurile asociate, pentru ca viitoarea mamica sa decida in cunostinta de cauza. In continuare, invita participantii sa puna intrebari, care nu difera prea mult de cele de la "desprecopii.com". O intrebare interesanta a fost ce fel de analgezie ar recomanda pentru nasterea vaginala, in cazul in care sora sau sotia lui ar trebui sa nasca, iar raspunsul a fost epidurala, daca nu sunt contraindicatii. La sfarsit, a oferit si doua adrese de internet. Prima, a asociatiei anestezistilor, este dedicata educatiei gravidelor (http://www.asahq.org/patientEducation/childbirth.pdf), iar a doua este un articol despre analgezia epidurala pe pagina asociatiei medicilor de familie (http://www.aafp.org/afp/981115ap/vincent.html). Cu siguranta, traducerea lor in romaneste ar mai inlatura unele neclaritati. Cred ca experienta din tari care au norocul (si inteligenta practica, sa recunoastem) sa investeasca in cercetarea medicala se face treptat cunoscuta si in Romania. Este o mare bucurie sa citesti pagini de internet ca cele "desprecopii".

    Raspunde la acest comentariu
  6. iorga lila
    iorga lilatrimis la 21/4/2004

    Revin cu citeva detalii: dupa 12 ore de travaliu aveam 5 cm dilatare; la 3 ore de la punerea anesteziei nascusem deja. Poate ca am fost mai norocoasa decit alte mamici. La prima nastere episiotomia este ceva obisnuit nu cred ca este o consecinta a anesteziei. Cite din mamele care au nascut fara anestezie nu au avut parte de ea? Eu cred acest articol accentueaza efectele negative anesteziei ca sa nu fie solicitata de mame! Unele sunt chiar aberante!

    Raspunde la acest comentariu
  7. iorga Lila
    iorga Lilatrimis la 21/4/2004

    Sunt sigura ca exista cineva la redactia Mami care cunoaste limba franceza asa ca va trimit un reportaj de pe situl France5 despre anestezia epidurala. Eu am nascut cu ajutorul anesteziei si am fost foarte multumita. Nici un efect negativ pentru mine si pentru bebelusul meu nu s_a constat. Gasesc absurd faptul ca spuneti ca studiile au aratat ca dupa o epidurala mama se ataseaza mai greu de copil! Adica vreti sa spuneti ca dragostea pentru copil este direct proportionala cu durerea resimtita la nastere? Eu nu cred.80% din femeile care nasc in Franta beneficiaza de epidurala. Chiar si cele care la inceput refuza dupa citeva ore de travaliu solicita anestezia. Anexez datele despre care am vorbit: Despre peridurala Tu enfanteras dans la douleur..." n'est plus une fatalité depuis la péridurale, cette technique d'anesthésie permet aux femmes d'accoucher sans souffrance. Aujourd'hui, elles sont neuf sur dix à faire ce choix. La péridurale a radicalement changé la naissance, mais certaines femmes ne désirent pas y avoir recours pour sentir l'arrivée de leur enfant, pensant que cet acte est trop systématique. Quels sont les avantages et inconvénients de la péridurale ? Est-il possible de soulager la douleur de l'accouchement sans y avoir recours ? La péridurale, est-ce la meilleure solution pour tout le monde ? Dr S. G. : La question est assez complexe, puisqu'elle prend en compte différents paramètres, à la fois médicaux et personnels, de la patiente et du couple. On peut, par choix personnel, ne pas souhaiter la pose d'une analgésie péridurale. Un travail trop rapide ou une équipe d'anesthésie occupée sur une urgence vitale pourraient priver la maman d'une analgésie péridurale. Mais il existe aussi des contre¿indications médicales, comme certaines maladies sanguines ou un bilan sanguin perturbé. Il faut aussi savoir qu'une prise de sang peut être normale en début de grossesse et être pathologique au moment de l'accouchement. Qu'est-ce que l'analgésie péridurale ? Dr S. G. : L'analgésie péridurale est une injection locale d'un produit anesthésiant au niveau des racines nerveuses conductrices de la douleur. Selon la dose de médicaments, les racines nerveuses conductrices des mouvements seront, elles aussi, endormies. Le dernier cas est intéressant pour la réalisation des césariennes et pour voir naître son enfant malgré l'intervention. Quels autres bénéfices apporte la péridurale, mis à part le traitement de la douleur ? Dr S. G. : Bénéficier d'une analgésie péridurale apporte à la maman la disparition des douleurs des contractions utérines, bien sûr ; elle se sentira moins fatiguée après l'accouchement et donc plus apte à accueillir son bébé. Il faut garder à l'esprit que malgré l'analgésie péridurale, la maman aura des sensations. Elle sentira son ventre se durcir. Elle va aussi sentir les mouvements du bébé, mais de manière différente. Elle doit retrouver de nouveaux points de repère dans son corps. Elle sentira aussi son bébé descendre dans le bassin et la tension sur le périnée lors de l'accouchement. Pourquoi vaut-il mieux garder les sensations de l'accouchement ? Dr S. G. : Je pense que si la femme supporte ces sensations, elles lui seront utiles pour les efforts expulsifs ; elle sentira et maîtrisera mieux la poussée de son bébé pour la naissance. Dans certaines maternités, les anesthésistes mettent à la disposition des mamans une pompe d'autodosage du médicament en fonction des sensations, avec, bien sûr, des doses limites programmées au niveau de la pompe. Y a-t-il des effets indésirables ? Dr S. G. : La patiente peut ressentir un prurit, des démangeaisons diffuses sur le corps qui sont liées aux produits anesthésiques. Plus rarement, des maux de tête peuvent survenir. Ils sont dus à une petite brèche de la membrane qui emprisonne le liquide céphalorachidien. Celui-ci peut alors s'écouler et, en créant une dépression, donner des maux de tête. L'antidote est simple, c'est le "blood patch" : l'anesthésiste crée un bouchon au niveau de la brèche en réinjectant du sang de la maman. Ce sang va coaguler et colmater l'écoulement. Les soins qui suivent sont simples : boire beaucoup, rester en position allongée stricte pendant 24 heures et prendre des antidouleurs en cas de besoin. Lors de l'installation de l'APD (analgésie péridurale), la tension artérielle de la mère peut diminuer et entraîner une sensation de malaise. Cela est très facilement contrôlable en changeant de position (se mettre sur le côté gauche), en augmentant le débit de la perfusion et, si nécessaire, en injectant un médicament : l'effédrine. Est-ce que l'analgésie péridurale ralentit le travail ? Dr S. G. : Une fois la douleur levée, l'état de détente est maximal. Le plus souvent, les contractions utérines vont diminuer en fréquence et en intensité. La sage-femme pourra relancer la dynamique utérine par une perfusion de syntocinon, qui est une hormone : l'ocytocine. Rester des heures dans la même position, est-ce plus facile avec la péridurale ? Dr S. G. : Justement, il faut faire attention aux malpositions ou aux positions prolongées. Sous APD, il n'y a pas de douleur. L'organisme n'est pas alerté par un signal lui indiquant qu'il faut changer de position. Mais la maman peut ressentir des courbatures, surtout lombaires, après dissipation des effets de l'APD. Y a-t-il des raisons médicales pour poser une péridurale quand le travail est déjà commencé ? Dr S. G. : Oui : en cas de travail long, nécessitant l'utilisation de l'ocytocine et donnant des contractions utérines plus douloureuses. La rupture artificielle des membranes active aussi le travail et rend les contractions plus douloureuses. Lorsqu'une patiente a beaucoup de contractions utérines (depuis plus de douze heures) et quand celles-ci sont douloureuses, un col qui ne se modifie pas seront une indication de pose d'APD. Pour les patientes asthmatiques sévères, la douleur peut provoquer une crise d'asthme. On a recours à la péridurale pour certaines pathologies maternelles, comme les cardiopathies sévères ou les antécédents de greffe. Certaines présentations avec risque de man¿uvres (telles que le siège), les grossesses multiples et les patientes auxquelles on contre-indique les efforts expulsifs auront une aide à la naissance sous forme de forceps ou de spatules. Nous avons parlé récemment de la péridurale, mais quels sont les autres moyens de lutter contre la douleur à l'accouchement ? Sylvie Gasperowicz : Toutes les préparations classiques à la naissance mais aussi la sophrologie et l'haptonomie pourront être des alternatives à l'accouchement sous péridurale, car elles amènent la maman et le couple à maîtriser la douleur. Néanmoins, la future mère aura besoin d'être régulièrement encouragée, motivée, à la fois par son conjoint et par la sage-femme. Le travail est une épreuve de douleur sur la durée, encore plus que sur l'intensité des contractions utérines. La préparation pendant la grossesse apprend à la femme à recharger ses "batteries" entre les contractions utérines, phases très courtes d'environ deux minutes, et nécessaires pour se préparer à surmonter une nouvelle contraction utérine. Quels sont les réels "plus" que l'on trouve dans certaines maternités ? S. G. : Le jacuzzi ou le bain, s'ils sont à la disposition de la maman, seront des "plus" pour l'aider à se relaxer et à se détendre. Ils ne seront utilisés qu'en début de travail, le plus souvent à cause de la contrainte technique de la surveillance f¿tale par le monitoring. Y a-t-il des positions qui soulagent ? S. G. : Les positions antalgiques, soit sur le lit d'accouchement, soit sur un gros ballon, associées au massage du bas du dos par le père et la sage-femme soutiendront la future maman dans sa victoire sur la douleur. Y a-t-il des anesthésiants efficaces pour mieux supporter la douleur ? S. G. : Il existe aussi un gaz, que la femme peut inhaler uniquement en salle de naissance et en position allongée. L'effet peut être bénéfique si, comme précédemment, elle parvient à dominer sa douleur et à ne pas perdre le rythme des respirations, qui lui apporte le soulagement. Ce gaz est le protoxyde d'azote. Il donne à la mère une sensation de vertige et d'ivresse, qui peut être mal vécue. Mais en aucun cas ce gaz ne pourra enlever totalement la douleur des contractions utérines. Du point de vue médicamenteux, il existe aussi la possibilité de faire une perfusion à débit très contrôlé de morphinique, qui aura aussi un effet sur tout le corps, et pas uniquement le ventre et l'utérus. Que peut-on faire au moment de l'expulsion ? S. G. : La mère peut avoir un travail trop rapide qui n'offre pas le temps matériel pour poser une APD ou bien, elle peut présenter une contre-indication médicale. Le moment du passage du bébé au niveau du périnée est une sensation brève par rapport au travail, mais très difficile à supporter à cause de l'étirement maximum des muscles et des tissus périnéaux. La sage-femme peut alors, juste avant les efforts de poussée, réaliser une anesthésie locale des nerfs honteux, conducteurs de la douleur au niveau du périnée. Et l'acupuncture, est-elle efficace ? S. G. : Toutes les maternités ne savent pas pratiquer l'acupuncture. Certaines sages-femmes ont suivi des formations spéciales et la proposent. C'est en effet un moyen efficace. Y a-t-il des moyens réellement efficaces sans aide médicale ? S. G. : L'accouchement sans douleur n'existe pas sans l'aide médicale, et l'APD est le moyen le plus efficace. Néanmoins, les mamans ayant accouché sans APD me disent oublier très vite cette douleur. La joie, le bonheur d'avoir son enfant dans les bras effacera bien vite ces heures difficiles.

    Raspunde la acest comentariu
  8. Cozmina epiduralina
    Cozmina epiduralinatrimis la 15/1/2004

    Ma bucur ca cele mai multe dintre cele care au facut epidurala nu au fost confruntate cu "efectele secundare" din aricolul cu pricina. Eu, poate mai lipsita de noroc in saptamana dinaintea nasterii (mi-am rupt mana si am facut operatie si la mana), am trait experienta unei epidurale care nu a functionat total: am avut dureri in partea dreapta tot timpul, iar dupa 2 ore si partea stanga era neamortita. Asta din cauza unui anestezist nu f familiarizat cu epidurala, cred eu, care nu a programat corect fluxul de anestezic. Pentru ca era duminca si anestezistul se ocupa si de urgente, au trecut inca 2 ore pana a venit sa regleze infuzia. Daca inainte de anestezie(la o descidere a colului de aprox. 4cm) avem contractii de peste 100, dupa anestezie s-au redus la max 70. Dupa 18 ore de travaliu si vreo 2 ore de cand deschiderea era de 10cm,pt ca nu aveam contractii suficient de puternice, mi-au administrat si o infuzie pentru marirea contractiilor, dar degeaba. Concluzia: forceps. Mi-au facut si episotomie. Am avut probleme cu sezutul [pe diferite suprafete si in piciare:)))] vreo 4 saptamani. Bebelusul e sanatos si nu cred ca au fost probleme de apropiere mama-copil, cu toate ca in primele 2-3 saptamani, din cauza mainii ,eu eram numai "vacuta". Asa ca eu gasesc articolul folositor pentru viitoarele mamici. Si eu citisem numai impresii pozitive despre anestezia epidurala si am zis DA cu convingerea totala ca durerile pe care le-am avut de la 4am la 11am au fost totul. Toate astea s-au petrecut in Germania. La sfarsit, cand un doctor tragea broscoiul cu forcepsul, altul isi pusese bratul la bataie sa-mi bag eu unghiile in el, o moasa (ditamai matahala) se urcase in spatele meu, pe pat, si mi-a apasat pe burta cu toata greutatea ei de nemtoaica devoratoare de carnati cu bere, de am urlat ca pe stadion. Asa ca, nu numai in Romania se urca asistentele pe burta viitoarei mamici:))). Epidurala fara efecte secundare si fara ghinioane!

    Raspunde la acest comentariu
  9. andrada
    andradatrimis la 16/12/2003

    eu cand i-am zis unei doctorite care ma consulta ca vreau sa nasc cu epidurala s-a uitat ca vaca la mine si a inceput sa-mi spuna pe un ton superior ca vaai draga, iti scoate copilul cu forcepsul, ori ajungi la cezariana, trebuie sa-i dai anestezistului vreo3 milioane ca sa stea pe langa tine, plus ca te costa 1 milion trusa peridurala, ca nu te mai poti misca si te plimba doctorii de colo colo in brate etc.. in romania life sucks! sincer

    Raspunde la acest comentariu
  10. Oana
    Oanatrimis la 12/9/2003

    Peste 2 saptamani am sa fiu mamica pentru prima oara. Am sa nasc la spitalul Filantropia si vreu sa fac anestezie epidurala si sa nasc normal, pe cale vaginala. Nu stiu care sunt preturile, cum de face sa "achiti" onorariul si cui. Ma puteti ajuta?

    Raspunde la acest comentariu
  11. IOANA
    IOANAtrimis la 16/7/2003

    Recomand tuturor viitoarelor mamici anestezia peridurala. Este excelenta si eu am facut-o zilele trecute. Este nemaipomenita!

    Raspunde la acest comentariu
  12. Marina
    Marinatrimis la 5/5/2003

    Trebuie sa nasc zilele astea la spitalul Filantropia si as vrea sa stiu cat costa o anestezie epidurala - adica onorariul informal pentru anestezist! m auzit tot felul de preturi care mai de care mai piperate! Daca poate careva sa ma lamureasca .... ar fi nemaipomenit! Multumesc!

    Raspunde la acest comentariu
  13. trimis la 19/2/2003

    "Studiile" respective au fost facute de medici romani fara experienta si foarte conservatori, cumva? Eu cred ca experienta epiduralei e una pozitiva, mai ales in cazul unui copil mai mare la nastere si a unei nasteri induse.

    Raspunde la acest comentariu
  14. octavia
    octaviatrimis la 3/1/2003

    Chiar daca se insista pe dezavantajele metodei ,gasasc ca articolul e interesant din punct de vedere medical si chiar daca efectele secundare nu apar de fiecare data cred ca trebuie sa fim informate din toate punctele de vedere. Va rog ca si pe viitor sa traduceti materiale aparute in presa straina de specialitate.Personal am incredere in experienta si deontologia profesionala "de dincolo".

    Raspunde la acest comentariu
  15. dana
    danatrimis la 12/10/2002

    nu stiu ce sa cred, dar citind articolul ma inspaimant, iar cand citesc parerile cititoarelor(experientele lor), nu mai stiu ce sa crted, care este adevarul despre epidurala pana la urma. Trebuie sa nasc in decembrie si imi este foarte frica, plus ca niciodata nu am avut o rezistenta prea mare la dureri fizice.........

    Raspunde la acest comentariu

Scrie un comentariu

Adresa de mail nu se publica (ramai anonim). | Toate campurile trebuie completate!

Subiecte tratate:
Tema:

Comunitatea Desprecopii

Toate Forumurile

Peste 200.000 de membri inregistrati!

Hai chiar acum in cea mai mare si mai activa comunitate de parinti si discuta despre: Comentarii la articol.

intrebari

Intrebari si raspunsuri

Ai o intrebare pe teme legate de acest articol sau o intrebare in general? Intreaba specialistii Desprecopii.com si alte mamici dornice sa te ajute!

Forumuri Recomandate

Discutii generale pentru familie si parinti

Discutii generale pentru familie si parinti

LOUNGE DC. Discutii, pareri si impresii. Aici ne adunam pentru a ne cunoaste.
PARENTING - sau despre meseria de parinte

PARENTING - sau despre meseria de parinte

Despre MESERIA DE PARINTE. Experiente, intrebari si milioane de nelinisti. Asta inseamna sa fii parinte.
Concursuri la Desprecopii.com

Concursuri la Desprecopii.com

CONCURSURI si rezultatele concursurilor din comunitate. Intotdeauna ai ceva de castigat !
Check in - Prima data pe DC

Check in - Prima data pe DC

BINE AI VENIT! Noii veniti se pot prezenta aici, cei vechi sunt rugati sa ii indrume, in spiritul Comunitatii DC.